Ne choisissez pas votre projecteur de salle de classe avant d’avoir consulté ces 6 éléments clés

2018.08.23 by 

Il est plus facile de choisir un livre qu’un projecteur de salle de classe.

Beaucoup de facteurs sont à prendre en compte. Parmi eux, certains sont nécessaires pour pouvoir offrir un apprentissage de qualité au travers de cours participatifs. Analysons 5 de ces facteurs.

1. La poussière en environnement d’enseignement


Si l’université est située dans une région où le développement des infrastructures est en cours, il y a de grandes chances que la pollution atmosphérique et les problèmes liés à la poussière soient élevés. C’est particulièrement vrai pour la capitale nationale Delhi et sa région. Beaucoup de nouvelles universités, dont celles d’Ambedkar et d’Indraprastha, ont commencé les cours avant la fin de leur construction. Le journal The Guardian a décrit la pollution atmosphérique de Delhi comme suit : « les sites de construction de la ville et la production des matières premières qu’ils utilisent (briques, béton) contribuent grandement à la pollution de l’air jugée dangereuse par les pneumologues pour les habitants de Delhi. » En plus de la construction, d’autres causes de pollution viennent s’ajouter, notamment les émissions des véhicules, la pollution des usines et l’absence de vent.

Les projecteurs sont vulnérables à la poussière. L’accumulation de poussière peut causer une surchauffe, un scintillement, une altération des images, une dégradation de la luminosité, des couleurs anormales et des pannes. Ces pannes interrompent le cours, réduisent la durée de vie du projecteur et augmentent les coûts. Il est donc primordial de prendre en compte ce facteur au moment de s’informer sur les projecteurs pour la salle de classe.

Grâce aux projecteurs anti-poussière pour la salle de classe, ce problème peut être résolu. Les projecteurs anti-poussière assurent un apprentissage sans interruption à un faible coût total de détention. Les projecteurs de la gamme Dust Guard de BenQ garantissent une qualité d’apprentissage de classe mondiale pour les professionnels de l’enseignement supérieur.

2. Dimensions d’affichage

Nous apprenons de trois manières : en les voyant (mémoire visuelle), en les entendant (mémoire auditive) ou en les reproduisant (mémoire kinesthésique). La partie visuelle est une partie importante du processus d’apprentissage, qui a lieu principalement dans la salle de classe. Des études visant à évaluer l’apprentissage des étudiants assurent que la lisibilité influe sur leur capacité à retenir l’information. Des visuels pauvres peuvent diminuer de 50 % la capacité de mémorisation des étudiants. Il est donc très important de choisir le bon projecteur adapté à la taille de la salle de classe.

Pour choisir le bon projecteur, il faut prendre en compte la taille de la salle de classe, le nombre d’étudiants, les dimensions de projection et le rétroéclairage.

La règle du 4-6-8 est généralement utilisée pour déterminer les dimensions d’affichage d’une configuration audiovisuelle. La règle du 4-6-8 définit la hauteur d’affichage en se basant sur la distance de l’étudiant le plus éloigné dans la salle de classe. La hauteur d’affichage doit être définie à 1/4, 1/6 ou 1/8 de la distance avec le participant le plus éloigné de l’affichage, en fonction du type de contenu visualisé.

  • Général : 1/8 pour la visualisation de contenu présentant un peu de texte et des icônes.
  • Détaillé : 1/6 pour la visualisation précise de contenu plus détaillé.
  • Inspection : 1/4 pour l’inspection de contenu détaillé et minutieux.

  • Par exemple, dans une salle de classe où la dernière rangée de chaises est placée à 22 mètres du mur de présentation, la hauteur d’affichage doit être de 22 x 1/8 = 2,75 mètres pour une visualisation générale. Procédez de la même manière pour la visualisation détaillée ou l’inspection. Une fois la hauteur d’affichage déterminée, la largeur est déterminée par le rapport d’image. Un écran large avec un rapport 16/9 nécessiterait une largeur d’écran de 16 pieds.

    Le rétroéclairage en salle de classe peut provoquer un effet d’image délavée. Le rétroéclairage définit le contraste et doit donc être un facteur majeur dans le choix du bon projecteur.

    La luminosité d’un projecteur diminue à 80 % après 6 000 heures d’utilisation (environ 3 ans d’utilisation normale). Le tableau suivant permettra d’évaluer la luminosité de projection recommandée.

    3. Obstruction inutile

    Les projecteurs sont connus pour les ombres qu’ils produisent. Souvent, lorsqu’un enseignant ou un étudiant présente, l’ombre à l’écran peut distraire le public. Une salle de classe remplie d’étudiants peut facilement se déconcentrer, réduisant l’impact général sur l’apprentissage. Le reflet du projecteur n’épargne pas non plus le présentateur.

    Les projecteurs à focale courte et ultra-courte suppriment ce problème. Ils peuvent être montés à quelques centimètres du mur, juste au-dessus de l’écran, à l’inverse des projecteurs longue focale qui doivent être placés loin de l’écran. Les étudiants et les professeurs peuvent donc interagir et collaborer librement face au tableau.

    4. Besoins d’enseignement

    « J’entends et j’oublie. Je vois et je me souviens. Je fais et je comprends » - Confucius

    Apprendre en faisant est une méthode réputée efficace. Les projecteurs modernes dernier cri permettent aux professeurs de proposer des cours participatifs en mobilisant :

  • Interactivité
  • Travail collaboratif (BYOD/PAP)

  • Interactivité

    Aujourd’hui, les projecteurs interactifs pour la salle de classe peuvent transformer n’importe quelle surface en un tableau blanc interactif. De multiples capacités tactiles peuvent être utilisées au doigt ou au stylo sur la surface de projection, créant une multitude de possibilités d’apprentissage collaboratif. Pour obtenir cette collaboration, les projecteurs BenQ pour la salle de classe sont équipés de la technologie PointWrite™ et du logiciel QWrite. Les enseignants peuvent lancer différentes applications grâce au mode tableau blanc QWrite ou afficher, visionner et annoter des documents sur deux moniteurs.

    BYOD - Prenez vos appareils personnels (PAP)

    Le travail collaboratif gagne rapidement du terrain dans l’éducation supérieure. Cette méthode encourage la collaboration entre le professeur et les étudiants, mais aussi parmi les étudiants. L’apprentissage en équipe vient s’ajouter à l’ensemble pédagogique. Le travail collaboratif présente aussi l’avantage d’exploiter les « appareils » présents dans l’environnement des étudiants dans le cadre des cours.

    Tous les projecteurs interactifs BenQ destinés à la salle de classe sont compatibles avec des environnements de travail collaboratif. Au-delà de la prise en charge MHL, le dongle sans fil QCast permet à 4 participants de diffuser du contenu en écran partagé via des dispositifs intelligents ou des ordinateurs. Les projecteurs pédagogiques BenQ offrent à chacun la possibilité d’utiliser leur appareil personnel, pour des cours plus interactifs. Plutôt cool, n’est-ce pas ?

    5. Un système intégré sur l’ensemble de l’établissement

    Pour mieux gérer le coût total de détention, il est nécessaire d’intégrer les projecteurs de salle de classe sur l’ensemble du réseau. Cela permettra d’optimiser l’utilisation. Les salles de classe de l’enseignement supérieur utiliseront également des appareils tiers. Il est donc nécessaire de permettre la prise en charge de ces appareils. L’accès à distance à l’ensemble des ressources garantit une maintenance facile et centralisée ainsi qu’un dépannage rapide. Le choix des projecteurs pour la salle de classe doit représenter une solution plutôt qu’un simple achat de projecteur.

    Les projecteurs pédagogiques BenQ sont compatibles avec les systèmes de commande Crestron, AMX et PJ-Link permettant une intégration pratique à des appareils tiers variés. Le logiciel de gestion et de contrôle BenQ permet aux responsables informatiques d’effectuer des maintenances efficaces au jour le jour. Le tableau de bord du logiciel permet de surveiller, de gérer et de programmer le réseau de projecteurs d’un établissement de manière centralisée depuis un seul ordinateur, permettant un accès total et direct à chaque projecteur.

    6. Installation simplifiée

    La configuration de la salle de classe est un facteur crucial dans l’installation du projecteur, en particulier lorsque vos options sont restreintes par l’espace réduit. Le temps et les coûts d’installation sont augmentés. Les projecteurs de BenQ pour la salle de classe peuvent être montés et alignés au mur et la taille de l’écran est réglable. Ils sont dotés d’une fonction de correction trapézoïdale, de correction du tirage de coins et de correction de surface. Ils sont compatibles avec divers types de projection, de corrections d’images et de surfaces murales.

    Vous pouvez aussi profiter du calculateur de projection de BenQ, un outil gratuit en ligne qui simplifie le processus d’installation en calculant le positionnement du projecteur. Vous obtiendrez également des informations sur la résolution d’écran et la taille de projection recommandée, la distance de projection et le positionnement du projecteur en fonction des différentes applications.

    Vous et les professionnels de l’éducation supérieure prennent-ils d’autres facteurs en compte ?

    Besoin d'aide ?

    Nous sommes là pour vous aider quand vous en avez besoin.

    Contactez-nous

    Vous avez des questions ou des suggestions à nous faire parvenir ? Nous serions ravis d'avoir de vos nouvelles.

    Contactez-nous maintenant

    Voir nos FAQ

    Vous trouverez ici les réponses aux questions les plus fréquentes.

    Visitez la FAQ

    Téléchargements

    Découvrez les derniers logiciels, applications, brochures, modes d'emploi et bien plus.

    Rendez-vous sur Téléchargements